Du parmesan dans la sciure

Publié le par Isabelle

Du parmesan dans la sciure

Les après-midi où il fait très chaud, j’aime me mettre à l’abri dans mon atelier d’ébénisterie.

Il n’est pas grand mais tout y est pour faire des tables et des pieds tournés.

Il fait un peu sombre dans les coins mais mon établi est suffisamment éclairé.

L’odeur du bois me tient chaud mais c’est une chaleur douce, comme une caresse.

J’aime sentir la texture du bois et imaginer, dans le morceau que je tiens dans les mains, la forme qu’il contient.

En début d’après-midi je n’utilise pas le tour, pour préserver la sieste des enfants. Alors je polis, je dessine et j’imagine.

Je regarde au dehors les arbustes qui luisent au soleil. Aujourd’hui tu t’es endormi très vite, les cheveux collés sur ton front et ta nuque humide.

Je polis au papier de verre un cavalier de jeu d’échecs, il est un peu tordu mais j’en suis assez fier. C’est un travail minutieux.

Je lève les yeux, et je te vois : petite silhouette, les traits chiffonnés par la sieste.

      - Tu fais quoi papa ?

      - Regarde, il est joli mon cavalier ?

      - Oui ça va.

Tu l’observes avec attention, un peu dubitatif.

      - J’essaie de faire un jeu d’échecs. C’est un jeu de société. Je t’apprendrai. Il y a les cavaliers, la reine, le roi, les fous, les pions. Il faut défendre la reine.

      - C’est un jeu à faire la bataille ? 

Tu me regardes d’un air blasé.

Et puis tu attrapes là par terre, un petit restant de planchette. Puis tu me prends mon cavalier. Tu le poses délicatement dessus, et tu le saupoudres de sciure. 

      - Tiens, tu peux le manger. Avec du parmesan c’est très bon !

 

 

Publié dans Mini textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
bourreau d'enfants ! quoique le parmesan j'adore :-)
Répondre