Araignée

Publié le par Isabelle

Odilon Redon  - Araignée souriante

Odilon Redon - Araignée souriante

Le soleil ce farceur picotait mes paupières. Je jouais à cache cache avec mon oreiller.

Les plumes pouvaient-elles assourdir le monde ? Adoucir le diamant qui blessait mes entrailles ?

Et s'il ne s'agissait que d'une pacotille, un bijou de misère, éclat de fête foraine ?

Juste fermer les yeux, et occulter la braise, juste fermer les yeux et s'oublier soi-même.

Essaie un peu pour voir...

Faible corps transparent sous son manteau de plumes. Le plus léger des souffles pourrait tout disperser...

Mais si je garde tout, serré comme une enclume, comme une aigre araignée assise sur sa proie, cela restera-t-il à jamais inchangé ?

Et si j'éternue ? Et si j'essaie pour voir ?

 

Publié dans Mini textes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
avoir envie de légèreté quand tout est lourd comme une enclume ... mais éternuer, c'est une série de cataclysmes qui ne se commandent pas et quand ils arrivent en rafales de 10 voire plus, je suis épuisée ensuite alors n'essaie pas ... si tu peux
Répondre
Q
Je crois qu'il faut tout essayer, même quand ce n'est pas facile.<br /> Mais j'avais aussi envie de jouer à cache-cache avec mon oreiller...
Répondre
E
eternuer quelle drole d'idée :-) ton texte est ...aérien ! comme j'aime par contre l'araignée je n'aime pas du tout ça !!!
Répondre
N
Un très agréable poème à lire et à relire, finalement comme le fait cette drôlesse lorsqu'on abime sa toile. Gros bisous, Isabelle, et douce journée
Répondre
L
Je suis curieuse de voir le moment ou tu eter
Répondre
L
Je suis curieuse de voir le moment ou tu éternue, juste pour voir. Il est beau ton texte. Bravo
M
Non surtout pas ! N'éternue pas ! Fixer cet instant magique malheureusement ce n'est pas possible...il est très beau ce texte. Merci
Répondre
Z
C'est vraiment excellent. Bravo !<br /> Bises et bon mardi
Répondre
M
Comme c'est beau. Bravo
Répondre
M
Ho non, ne pas éternuer, retenir son souffle, ne pas brusquer la belle<br /> Continuer ainsi à l’admirer toujours...<br /> Un texte aussi beau que la toile, la toile pour l’araignée bien sûr :0)
Répondre