Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une pause entre deux

Réveil blanc

Le défi du lundi chez les Croqueurs de Mots

Le défi du lundi chez les Croqueurs de Mots

J'aime les jours de grisaille, lorsque je lève les yeux au ciel, pour n'y voir que de l'ardoise. J'y écris alors des phrases, me disant qu'une âme sœur, peut-être, les apercevra.

Mais ce matin-là, il n'y avait que du blanc, c'était comme une nouvelle page.
Cette blancheur m'effrayait un peu, elle était trop propre, trop intense. J'avais peur de la salir par des mots maladroits, qui en auraient terni l'éclat.

Aussi je refermai les yeux, le visage posé au creux de mes bras, reprenant la position du sommeil pour retourner dans mes songes.

Le rêve se laissa rattraper. C'était fugace. Un voile léger... une simple réminiscence...  mais je me souvins.
De présences, de lieux, d'une autre vie. Tellement familière le temps du rêve... Mais un léger coup d'oeil me ramena au réel.
 
Dans le jour blanc j'avançais à l'aveuglette: chanter, marcher, manger... toujours les yeux plus gros que le ventre, pour meubler le trop propre, qui me laissait sans savoir où aller ni que faire.
Certains songes me laissaient réconfortée et perdue. Désolée de les quitter si vite, je les gardais en moi tout le jour pour prolonger leur visite.
 
Et puis, j'ouvris un livre, et mes yeux se posèrent. Ils n'étaient plus dans le vague mais revenus chez eux, défrichant sur l'ardoise les mots de l'âme sœur.
 
 
 
 
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :